AMOURS CHAGRINES OU L'ÉCOLE DE LA VÉLOCITÉ

Suite de variations rapides sur le thème du couple et des relations amoureuses, Amours chagrines décortique avec férocité, tendresse ou ironie, les grandes stratégies et les petites lâchetés du quotidien. Entre fuites et cachotteries, mauvaise foi et faux-fuyants, techniques de camouflage et manèges conjugaux, chacun pourra s'y reconnaître...

La pièce regroupe quarante petits drames, indépendants les uns des autres, comme autant de variations sur un même thème. Ces «dramuscules» sont associés aux études de virtuosité, op. 299, de Karl Czerny - plus connues sous le nom de L'école de la Vélocité. Une suite d'études rapides pour piano qui reflète ici la vie amoureuse et la capacité de mouvance des sentiments humains. L'ordre dans lequel se succèdent les dramuscules n'est pas imposé. Ils peuvent être placés différemment les uns à la suite des autres. Ce qui importe, comme pour un puzzle, c'est que le tableau final soit complet.

 

Pièce à personnages multiples (pour quatre comédiens minimum, deux hommes, deux femmes)

Création par le Théâtre de l'Écrou, mise en scène de Patrick Haggiag

Nuithonie, Fribourg, octobre 2011 / Théâtre de Vidy-Lausanne, novembre 2011 / Théâtre Alchimic, Genève, janvier 2012